One comment

  • Alain Seminel

    Marie était encore en bonne santé lorsque j’ai arrêté provisoirement de nager en janvier 2016 pour raisons de burn-out et santé. Aujourd’hui, alors que je n’ai pas encore repris la natation en club, Marie est déjà, beaucoup trop tôt, injustement trop tôt, partie. Je pense très fort à elle, à Pierre son mari, à tous ses proches… Alain S